Découvrez 12 filtres qui nous empêchent d’accéder à nos rêves

Par le 21 mai 2017

Avez-vous déjà remarqué que c’est lorsqu’elle vient à disparaitre que la confiance en soi prend toute son importance ? Parce que c’est dans ces moments de doute, de stress que reviennent nos comportements inconscients et qu’ils sont très difficiles à maîtriser. Ces comportements remontent à l’enfance ou à des épisodes clefs de notre vie (test d’évaluation, traumatismes,…) et nous empêchent de réaliser la vie de nos rêves.

D’où vient le manque de confiance en soi ?

Pour appuyer notre confiance en nous, nous avons tendance à nous reposer sur très peu d’évènements de notre vie pour en tirer des conclusions sur nous-mêmes pour toujours.

Nos émotions sont le fruit de nos pensées.“You feel the way you think.” D. Burns. C’est le principe premier de la thérapie cognitive : n’oublions pas que : ce n’est pas le monde extérieur qui est la cause de nos émotions et de notre humeur, mais seulement la représentation que l’on en a et les pensées qui nous traversent l’esprit.

Des chercheurs allemands en neuroscience démontrent que l’être humain a tendance à généraliser des évènements ponctuels alors qu’il faudrait plutôt chercher à être lucide, à prendre conscience de l’opinion que l’on a de soi-même et douter des jugements qui sont portés sur nous.

  • La généralisation, le fait de prendre une situation d’échec ou un jugement sur soi-même et d’en déduire une incapacité permanente, est un filtre sur notre pensée, une distorsion cognitive notre pensée. Ici, notre pensée va déformer la réalité. Elle nous conforte dans ce que l’autre pense de nous. Exemple « le fait d’échouer et en déduire que nous sommes nuls, puisque nous avons toujours été nuls de toute façon » Nous sommes passés de la généralisation d’un évènement (l’échec) à une généralisation globale (le jugement négatif de soi-même).

Le terme distorsion cognitive désigne des façons de traiter l’information qui résultent d’erreurs de pensée prévisibles et qui ont souvent pour conséquence d’entretenir des pensées et des émotions négatives. Les distorsions cognitives contribuent aux troubles émotionnels tels que la dépression et l’anxiété ainsi qu’aux troubles de la personnalité Ces distorsions peuvent concerner des domaines plus ou moins importants de la vie d’une personne. Aaron Bleck a défini la dépression comme étant le résultat de distorsions dans trois domaines majeurs :

Pensées sur soi : “Je ne vaux rien”, “Je ne suis pas à la hauteur”.

Pensées sur l’environnement : “Ce monde est pourri”, “Les gens sont égoïstes”.

Pensées sur l’avenir : “Rien ne s’améliorera jamais”, “C’est sans espoir”.

Au-delà de la généralisation, il existe d’autres distorsions cognitives de nos pensées qui vont entretenir le manque de confiance en nous :

  • Le raisonnement dichotomique repose sur le principe du  tout ou rien : ou je réussis ou j’échoue, jamais ou toujours, bon ou mauvais… quand cela ne correspond pas à la réalité. Ex. Se voir comme un raté suite à une performance moins que parfaite.Si je n’ai pas été embauché, c’est que je ne vaux rien”, “Si je n’ai pas 20 sur 20 à cet examen, c’est que je suis nul”. Dans ces conditions, avoir 18 sur 20 à un examen, ou n’être “que” le second de sa promotion peuvent être perçus comme des échecs cuisants. Cette croyance ne laisse aucune place à la nuance, à la mesure de vos réussites, de vos progrès.
  • Les conclusions hâtives, sans preuve ; comme le fait pour une personne de se faire une opinion de soi sans preuve. Par exemple : décréter qu’elle ne sait pas dessiner, ou qu’elle est incompétente sans avoir essayé et sans amener d’arguments tangibles.
    • Les erreurs de voyance : faire des prédictions pessimistes et les considérer comme vraies. Ex. : “Je vais devenir folle.”, “Cette thérapie ne marchera pas, je suis incurable.”, “Je vais rester seul toute ma vie.” En thérapie cognitive on utilise des exercices de remédiation qui amène la personne à corriger ses fausses croyances.
    • Les lectures des pensées d’autrui : c’est lorsque l’on croit connaître les pensées des autres en se fiant à de maigres indices. Ex: “Je lui ai laissé un message mais il ne m’a pas rappelé, il ne me considère plus comme son ami.“, ou bien : “Mon patron m’a regardé de travers, il veut surement me licencier“.
  • Dramatiser en augmentant le poids de nos échecs, s’attendre au pire alors qu’il est moins probable que d’autres possibilités; vivre une situation comme intolérable alors qu’elle n’est qu’inconfortable… ou au contraire,
  • La disqualification du positif : on transforme une expérience neutre ou positive en expérience négative. Ex. : on me fait un compliment, j’en déduis que “tout le monde sait que c’est faux, on me dit ça juste pour me faire plaisir, ou encore : “Le soutien des gens qui m’aiment ne compte pas. Ils ne connaissent pas ma vraie nature”. C’est une sorte d’alchimie inversée où l’on transforme de l’or en plomb, en diminuant tout ce que l’on réussit à bien faire. C’est pourquoi, il est important pour ces personnes de faire régulièrement des bilans de vie, avec l’objectif de rechercher et de se focaliser sur leurs réussites pour rétablir un certain équilibre nécessaire à la construction de la confiance en soi.
  • La personnalisation qui est la tendance à rapporter tous les évènements fortuits à soi, à faire une affaire personnelle de tout ce qui arrive autour de soi. Par exemple, la personne qui, au cours d’une soirée, apercevant deux autres personnes en pleine conversation, s’imagine que ces personnes sont en train de parler d’elle, voir de médire sur elle.
  • L’abstraction sélective est encore un exemple de distorsion de la réalité qui altère la confiance ensoi. C’est le fait de ne porter attention qu’aux détails négatifs en excluant les détails positifs
  • Le raisonnement émotionnel qui consiste dans l’utilisation prédominante d’un état émotionnel pour tirer des conclusions concernant soi-même, les autres ou des situations; la croyance que les émotions correspondent à la réalité (ex. Vivre dans la peur qui est une attestation du danger réel ou imaginé; les pensées liées aux émotions prises pour la réalité: je suis stupide plutôt que je pense que je suis stupide).
  • Les croyances sur ce qui devrait être fait ;la personne nourrit des attentes sur ce qu’elle ou les autres devraient faire sans examiner le réalisme de ces attentes étant données les capacités et les ressources disponibles dans la situation.
  • Les fausses obligations:Se fixer arbitrairement des buts à atteindre (je dois, je devrais…). Ex. : “Je dois absolument faire le ménage chez moi.”. Résultats : si l’on n’atteint pas ses objectifs, on se sent coupable. On peut également appliquer cette règle pour les autres (on me doit…) : “Après tout ce que j’ai fait pour lui, il pourrait au moins être reconnaissant.” Cela conduit à un sentiment d’amertume, de ressentiment, et à l’idée que l’on est la seule personne à se conduire convenablement.
  • L’étiquetage : la personne limite sa pensée à l’utilisation d’une étiquette. Plutôt que de décrire le comportement spécifique, un qualificatif pose un jugement. Par ex. “je suis un perdant, un looser…”.
  • Le blâme qui consiste à Tenir à tort les autres responsables de ses émotions ou au contraire se blâmer pour celles des autres

D’autres distorsions ont par la suite été définies telles que l’attente ou l’illusion de justice, l’illusion de pouvoir contrôler autrui ou l’illusion d’être contrôlé, la tendance à se comparer négativement aux autres, etc.…

Pour booster sa confiance en soi, l’idée de la restructuration cognitive consiste à identifier ses distorsions cognitives et à les confronter à la réalité qui est centrale. Chacun peut déjà s’essayer à repérer s’il a des tendances spontanées à agir ou à penser de telle ou telle manière mais il sera sage de se faire aider pour restructurer ses filtres. L’intérêt d’une aide réside dans le fait que vous êtes accompagnés par un professionnel qui vous propose des techniques et des outils efficaces de remédiation cognitive.

Aujourd’hui les neurosciences découvrent la zone cérébrale de la métacognition, cette capacité à estimer sa propre fiabilité, à se juger soi-même selon notre degré de confiance en nous. La compétence technique et le jugement sur soi sont des capacités disjointes Et le cerveau étant très plastique, plus vous vous entrainez à lutter contre cette voix intérieure qui vous envahit, qui vous fait douter de manière excessive,… plus vous devenez votre meilleur(e) ami(e) et gagnez en confiance.

Si vous vous efforcez de bien faire les choses, d’avancer pas à pas en mesurant vos réussites et si vous essayez de vous souvenir là où vous avez été bons, vous allez muscler votre confiance en vous et parvenir à réaliser vos rêves.

 

Avec amour, conscience et lucidité

 

Sophie KILLIAN, Révélatrice de talents

J’accompagne les personnes et les organisations à révéler leur plein potentiel pour s’accomplir dans leurs performances et viser leur excellence.

confiance-soi.com

https://www.facebook.com/sophiekilliancoachconsultante/

À propos de Sophie Killian

Sophie KILLIAN est révélatrice de talents depuis 15 ans et indépendante depuis 5 ans (son rêve). Sophie accompagne et forme les personnes et les organisations en recherche de plus d’harmonie, d’équilibre, de liberté et d’émancipation afin qu’elles déploient leur plein potentiel et qu’elles rayonnent de tous leurs talents. Elle se définit comme une étudiante-chercheuse de la vie, qui chemine, curieuse d’en apprendre, d’expérimenter et de transmettre tout ce qui peut favoriser, contribuer au bien-être, et au mieux-être du vivant.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez ceci

Faites profiter vos amis de cet article

Logo - Planifiez vos rêves

Avez-vous l'impression que vous valez plus que ce que vous avez accompli jusqu'à maintenant?

Abonnez-vous gratuitement à notre infolettre et vous obtiendrez en prime :

✔ La vidéo « Les 7 éléments incontournables et scientifiques pour allumer l'étincelle qu'il vous manque vous pour envoler »

✔ Un abonnement au magazine web publié à tous les 2 dimanches: Des articles écrits et vidéos qui contribueront à garder l'étincelle allumée à jamais

Vous êtes inscrit!

TOTO